De M’hamid à l’erg Chegaga

Quittant Ouarzazate, la route du Sud accède à la luxuriante vallée du Drâa au niveau d’Agdz et se prolonge sur environ 200 km au-delà de Zagora.

À M’hamid, le bitume fait place aux pistes dans un environnement saharien. Pour se rendre à l’erg de Chegaga, il faut d’abord descendre cette grande vallée du Drâa, bordée de belles palmeraies, de vieux ksour et d’antiques kasbah, jusqu’à M’hamid, aux portes du désert.

Situé au milieu d’un environnement rocailleux à 60 km de M’hamid, il n’existe que deux façons, totalement opposées, pour rejoindre ces grandes dunes. En véhicule, le choix d’un 4×4 est absolument nécessaire et l’accompagnement d’un guide local fortement conseillé. Ce trajet à travers ces paysages désertiques prend 2 heures, tout au plus. Les férus de nature et de lenteur tranquille préféreront la nonchalance du dos d’un dromadaire.

Une telle méharée dure de quelques heures à plusieurs jours, entrecoupée de bivouacs agréables sous un ciel largement parsemé d’étoiles. Au passage, il est possible de visiter et faire une halte à l’oasis sacrée d’Oum Lâalag distante d’environ 50 km et protégée par une importante enceinte en terre.

Etant proche de la Hamada du Drâa et de la frontière algérienne, un séjour dans l’erg Chegaga permet déjà d’appréhender d’une manière forte et simple ce grand désert qu’est le Sahara. Cet erg imposant s’étire sur environ 40 km pour 15 de largeur, certaines de ses dunes avoisinant les 300 m de hauteur. Il demeure moins fréquenté que l’erg Chebbi, son petit-cousin du sud-est, de par son accès relativement difficile et garde une beauté encore sauvage et authentique due à son imposante surface.

Des camps permanents y sont installés afin d’y passer des nuits sous les tentes traditionnelles des nomades : les khaïmas. Il s’y pratique aussi les devenus célèbres bains de sable, bénéfiques contre l’arthrose, les névralgies rhumatismales et autres lombalgies. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le sable très chaud n’occasionne aucune brûlure, l’air circulant entre ces grains transférant dans le corps la chaleur reçue par les rayons solaires.

Gravures rupestres de Zagora à Foum Zguid

Des sites rupestres parsèment aussi les environs. Dans la grande plaine s’étendant de Zagora à Foum Zguid, près de l’oued Feijaa et du Tizi Guettara existe un emplacement où, sur des dalles de grés, l’on peut admirer des gravures représentant éléphants, gazelles, têtes de bœuf. L’aventure peut aussi continuer vers Foum zguid et le Djbel Bani en longeant la dépression de l’Iriki. Deux pistes y passent un peu au nord, se séparant à la source sacrée Abd Er-Rahmane.

La plus septentrionale des pistes passe par la Zaouïa Sidi En-Nebbi où l’on peut admirer un vieux marabout. La deuxième, plus méridionale, longe le nord de ce vieux lac asséché au travers de panoramas fantasmagoriques.

Il y a peu, cet endroit recevait encore les eaux de l’oued Drâa qui le traversaient avant de rejoindre l’océan Atlantique. Maintenant, l’Iriki est devenu un lac désolé, où ergs et regs s’entrecoupent.

Ce lieu unique, peu fréquenté par le tourisme de masse, a été décrété Parc National en 1994 afin d’y protéger la faune locale, hyènes, gazelles, mouflons, reptiles y séjournant encore et d’y réintroduire, autruches à cou rouge, oryx, addax qui en avaient déserté les rives. Néanmoins, il continue d’héberger certains oiseaux migrateurs et des flamants roses les hivers particulièrement pluvieux qui amènent un peu de fraîcheur à cette vaste étendue où autrefois l’herbe recouvrait les berges.

En images

Où séjourner

  • Chez le Pacha

    Chez le Pacha

    Ouled Driss – M’Hamid, à partir de 49 €
    Dans un cadre au jardin fleuri, de confortables chambres et suites s’articulent non loin de la piscine. Bar, restaurant et excursions dans les
    Lire la suite

  • La Petite Kasbah

    La Petite Kasbah

    Zagora – Amzrou, à partir de 28 €
    Charmante petite maison d’hôtes dans la palmeraie d’Amzrou. Les 5 chambres à petits prix disposent de SDB privatives. Le jardin au centre…
    Lire la suite

+ D'Hébergements à Erg Chegaga