L’oasis tranquille de Tioute

L’oasis de Tioute est articulée autour d’une antique kasbah du XVIe, de l’époque Saâdienne, surplombant les 7 douars qui la composent au sein d’une palmeraie florissante et entretenue. Sa population actuelle est de 3800 habitants. Tioute signifie en berbère : la bosse du dromadaire.

Il faut savoir que cette oasis de l’Anti Atlas, relativement étendue, était jusqu’au milieu du XIXe, baignée en partie par un lac. Un climat aride s’en suivit et ce pendant tout le XXe qui assécha le lac mais fit émerger un terrain fertile où arganiers, palmiers dattiers et caroubiers  s’épanouirent tranquillement.

D’une superficie d’à peu près 1000 ha, cette palmeraie abriterait plus de 20 000 palmiers. Une culture appropriée donne à présent des terres riches où, blé, orge, maïs et une multitude de légumes poussent abondamment. Pour la petite histoire, sachez que le caroubier, tiré de l’arabe « el kharroube » donne des fruits, les caroubes, dont les graines contenues à l’intérieur, régulières et de même poids, ont servis depuis des temps immémoriaux comme unité étalon pour la mesure du poids de l’or ou des pierres précieuses, une graine donnant un carat. Le terme et le sens « carat » perdurent jusqu’à nos jours.



L’eau, source de vie de l’oasis de Tioute

Une source  alimente l’oasis. Précieuse eau sans laquelle la vie ne peut perdurer ni s’organiser. Un assez grand bassin d’irrigation et de retenue d’eau en 2 parties, l’une servant aussi de piscine pendant les chaleurs étouffantes d’été, siège dans le douar le plus important au pied de l’ancienne kasbah. Il permet une répartition rigoureuse et juste de l’eau au travers de canalisations et seguias l’acheminant jusqu’au cœur de la palmeraie et des terres à irriguer.

Cette source qui curieusement n’a pas de nom alimentait auparavant au sein même de l’oasis 16 petits moulins dont un seul à l’heure actuelle reste en activité. Nous l’avons visité grâce à notre guide, Hamed Jaafar, habitant de Tioute, guide polyglotte comme il se définit et personnage sympathique. Ce moulin moud autant le blé que le maïs et l’orge. Personne ne semble savoir réellement pourquoi tous les autres moulins ont cessé de tournoyer, de broyer et de travailler les précieuses céréales séparées de l’ivraie.

Kasbah de l’oasis de Tioute

La kasbah ancienne, même en ruine, offre une silhouette de toute beauté. Sentinelle imposante dont les pierres rutiles sous le soleil levant ou semblent se prélasser au soleil couchant. Cette kasbah fut habitée par le caïd de la région et sa famille jusqu’aux années du protectorat français. Puis, les descendants du caïd construisirent dans les années 90, un restaurant attenant aux fondations de la kasbah. Lui faisant face, gardien bienveillant, se dresse le mausolée Sidi Abdel Kader, saint homme bien connu ici.


Voir également : Taroudant.


Activités et loisirs à Taroudant et dans l’Atlas

[Activités, transferts et loisirs Taroudant]


Où séjourner

+ D'Hébergements à Taroudant oasis de Tioute

A voir

Tous les articles
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.